Ô mon Dieu, pour T’aimer sur la terre, je n’ai rien qu’aujourd’hui

5 novembre 2016

 La vie n’est qu’un instant, une heure passagère. Ma vie n’est qu’un seul jour qui m’échappe et qui fuit. Tu le sais, ô mon Dieu, pour T’aimer sur la terre, je n’ai rien qu’aujourd’hui. Oh ! Je T’aime, Jésus ! Vers Toi mon âme aspire pour un jour seulement, reste mon doux appui, viens régner dans mon cœur, donne-moi Ton sourire rien que pour aujourd’hui. Que m’importe, Seigneur, si l’avenir est sombre ? Te prier pour demain, oh non, je ne le puis. Conserve mon cœur pur, couvre-moi de Ton ombre rien que pour aujourd’hui. Si je songe à demain, je crains mon inconstance, je sens naître en mon cœur la tristesse et l’ennui. Mais je veux bien, mon Dieu, l’épreuve, la souffrance rien que pour aujourd’hui. Je dois Te voir bientôt sur la rive éternelle, ô Pilote Divin, dont la main me conduit sur les flots orageux, guide en paix ma nacelle rien que pour aujourd’hui. Ah ! Laisse-moi, Seigneur, me cacher en ta Face. Là je n’entendrai plus du monde le vain bruit. Donne-moi Ton amour, conserve-moi Ta grâce rien que pour aujourd’hui. Près de ton Cœur divin, j’oublie tout ce qui se passe, je ne redoute plus les craintes de la nuit. Ah ! Donne-moi, Jésus, dans ce Cœur une place rien que pour aujourd’hui. Pain vivant, Pain du ciel, divine Eucharistie, ô Mystère touchant que l’Amour a produit ! Viens habiter mon cœur, Jésus, ma blanche Hostie, rien que pour aujourd’hui ! Daigne m’unir à Toi, Vigne sainte et sacrée, et mon faible rameau Te donnera son fruit, et je pourrai T’offrir une grappe dorée, Seigneur, dès aujourd’hui. Cette grappe d’amour dont les grains sont les âmes, je n’ai pour la former que ce jour qui s’enfuit. Oh ! Donne-moi, Jésus, d’un apôtre les flammes, rien que pour aujourd’hui ! Ô Vierge Immaculée ! Ô Toi la douce Étoile qui rayonne Jésus et qui m’unit à Lui, ô Mère ! Laisse-moi me cacher sous Ton voile, rien que pour aujourd’hui ! Ô mon Ange gardien ! Couvre-moi de ton aile, éclaire de tes feux ma route, ô doux ami ! Viens diriger mes pas, aide-moi, je t’appelle, rien que pour aujourd’hui ! Je veux voir mon Jésus, sans voile, sans nuage ; cependant ici-bas je suis bien près de Lui... Il ne sera caché son aimable Visage rien que pour aujourd’hui ! Je volerai bientôt pour dire ses louanges, quand le jour sans couchant sur mon âme aura lui ; alors je chanterai sur la lyre des anges l’éternel aujourd’hui ! Ainsi soit-il