Ne vous disputez pas devant vos enfants !

2 février 2017

Le Pape s’adresse aux familles lors de sa visite d’une paroisse romiane de Guidonia, janvier 2015.

 "Merci pour cette richesse que sont les enfants. C’est un grand don, d’avoir un enfant. Et aussi un grand problème, parce qu’ils pleurent, ils ne nous laissent pas dormir, on ne sait pas ce qu’ils font, mais c’est toujours une joie de les voir grandir : c’est la joie de la vie qui va de l’avant, de la vie qui va de l’avant et qui nous rajeunit. J’ai eu un professeur, quand j’étudiais au séminaire, il était professeur de philosophie… Et j’ai vu cet homme qui enseignait la philosophie, quelque chose d’abstrait, comment il jouait avec les enfants ! Il devenait jeune ! Parce que les enfants ont cette grâce de nous rendre jeunes.

 Je vous souhaite le meilleur, pour vous, avec vos petits enfants. Que le Seigneur vous rende heureux par ce don de la famille, des enfants… Il y aura des problèmes, un tas de problèmes ; mais à la fin, le fruit sera mûr et sera le fruit de votre travail, de votre patience, de votre enseignement, de votre exemple… C’est beau.

 Je me permets, excusez-moi, je me permets de vous donner un conseil. « Je sais déjà, Père, je sais ce que direz : envoyer cet enfant faire sa communion… » Non, non ! je vous donnerai un autre conseil. Il est normal que les époux se disputent, c’est normal. C’est un peu rare si un couple ne se dispute pas, c’est rare. C’est normal de se disputer, cela fait partie de la vie. Mais le conseil que je vous donne, que jamais vos enfants ne vous entendent ou ne vous voient pas vous disputer. Si vous voulez vous dire des choses, allez dans votre chambre, fermez la porte et dites tout, disputez-vous ! C’est sain, parce qu’il est sain aussi de s’épancher. Mais qu’ils ne le voient pas parce que les enfants souffrent, ils se sentent abandonnés quand leurs parents se disputent. Ceci est le premier conseil que je vous donne.

 Et le second conseil n’est pas tant pour les enfants, il est pour vous. Si vous vous êtes disputés – ce qui est quelque chose de normal, de se disputer, dans le couple – ne finissez jamais la journée sans faire la paix. Parce que la guerre froide du lendemain est très dangereuse. Ne finissez pas la journée sans faire la paix.

 Mais le premier conseil concerne les enfants : que jamais ils ne voient leurs parents se disputer. Parce qu’ils souffrent. Et je vous souhaite le meilleur."