Evangéliser la vie conjugale : deux livres d’Alex et Maud Lauriot-Prevost

29 mai 2013

Editions Salvator

A l’heure d’une mobilisation pour le mariage civil homme-femme, qu’en est-il du lien entre mariage et foi ? Sur le thème du Mariage, du Couple et de l’Evangélisation, Alex et Maud Lauriot-Prévost, Délégués diocésains à la Nouvelle Evangélisation, publient deux livres :
. « Evangéliser le mariage », sur les fondations théologiques et pastorales de la Nouvelle Evangélisation du mariage ;
· « Jésus sauve ton couple ! », sur l’évangélisation conjugale proprement dite.

  • Après une mobilisation sans précédent pour défendre le mariage civil d’un homme et d’une femme, l’heure est-elle en France à l’évangélisation de la vie conjugale ?

Alex Lauriot Prevost  : Depuis des mois, les catholiques, particulièrement la génération JMJ, sont à la pointe de la mobilisation massive et exceptionnelle en faveur de ce qui est pourtant une évidence : le mariage lie un homme et une femme, un enfant a droit d’avoir un papa et une maman ! Après le vote en France de cette nouvelle législation qui dénature les bases du mariage civil, il nous semble opportun d’inviter chaque baptisé à « avancer en eau profonde » comme nous y convie le Christ, afin de mieux saisir les liens particuliers et quasi-organiques entre foi et mariage. Ce qui explique en partie l’aveuglement des idéologies laïcistes, libertaires ou athées face à la gravité de cette loi.

Maud Lauriot Prevost  : Lors du Jubile des familles en l’an 2000, le cardinal Etchegaray regrettait que le mariage chrétien soit souvent « réduit à un mariage civil, saupoudré de quelques rites religieux » , ce qui équivaut à « ne rien comprendre au mariage proprement chrétien » disait-il. Notre expérience, avant tout personnelle mais également en raison de notre ministère d’évangélisation sur ces questions, rejoint fortement ce que Jean-Paul II, puis Benoit XVI ont exprimé sur le sujet : en vérité, seul le Christ peut permettre à chacun de répondre à ses attentes les plus intimes dans le mariage. L’Evangile et la Révélation chrétienne nous révèlent le chemin pour étancher durablement la soif immense de don et d’amour qui constituent le moteur et le cœur de la relation conjugale. Tant de conjoints aspirent à s’aimer toute la vie, à grandir dans leur amour, à vivre un bonheur qui transporte, bref ! à « réussir leur couple ».

Alex LP : Malheureusement, la réalité est bien différente : les déceptions amoureuses, sexuelles et conjugales deviennent d’une grande banalité ; de plus en plus de séparations, d’adultères ou de divorces provoquent tant de drames et de souffrances. Nous sommes en face d’une sorte de Titanic conjugal à grande échelle : notre monde continue à fonctionner et à vivre de manière insouciante comme si de rien n’était. C’est dramatique : il serait inhumain d’y être insensible, et plus encore, comme chrétien, de ne pas réagir. Comme le dit saint Paul, « l’amour du Christ nous presse » pour nos frères et sœurs qui souffrent dans leur vie de couple, qui se déchirent et s’en désespèrent. Pour qu’ils retrouvent foi et espérance, pour qu’ils grandissent à nouveau dans l’amour, l’Eglise ne peut se contenter de belles paroles, des sciences humaines ou de rappels catéchétiques, il s’agit surtout d’apporter des réponses apostoliques pertinentes : relayer l’espérance, la miséricorde, la puissance de la prédication du Christ sur l’amour conjugal, la sexualité et le mariage.

Maud LP  : Benoit XVI l’a souligné avec force en ouverture du Synode sur la Nouvelle Evangélisation en octobre 2012 : « il existe un lien évident entre la crise du mariage et la crise de la foi ». Il s’agit donc de changer de braquet, d’avancer en eau profonde, de traiter le problème à la racine comme nous y invitent nos derniers papes. Devant tant de souffrances présentes mais aussi à venir, il y a urgence à conduire des couples au Christ, à (ré)évangéliser le mariage et l’amour ; il y a urgence à déclencher une opération missionnaire de première importance : la Nouvelle Evangélisation de l’amour, de la sexualité et du mariage. Selon nous, après ces mois historiques où tout un peuple s’est levé pour clamer son attachement à l’évidence du mariage homme-femme, cette urgence missionnaire se révèle en France d’une acuité toute particulière.


  • Pourquoi alors publier deux livres sur l’ évangélisation de la vie conjugale ?

Maud LP : Chacun de ces deux livres a sa logique et s’adresse à des publics différents. Nous venons de souligner l’importance d’une grande mobilisation missionnaire à laquelle beaucoup de pasteurs et de laïcs veulent aujourd’hui contribuer par leur prière et leur engagement ; cependant, au regard de l’urgence et de l’enjeu, s’impose à nous comme un impératif pour traiter le cœur du problème et non seulement ses symptômes. « Evangéliser le Mariage » a donc l’ambition de présenter et de clarifier les fondements théologiques et spirituels de l’évangélisation de l’amour conjugal et du mariage, ses ressorts existentiels universels, afin de dégager des leviers missionnaires et pastoraux les plus adéquats pour aujourd’hui.

Alex LP  : Notre fil conducteur réside dans la relecture des si riches catéchèses de Jean-Paul II sur le mariage et la sexualité, lues sous l’angle missionnaire du Salut apporté au couple : le Christ est venu lui-même sauver l’amour, sauver la sexualité, sauver le mariage, ce qui change tout, car il est venu pour guérir nos si grandes difficultés à aimer et être aimés. Plusieurs spécialistes reconnus sur ces questions du mariage, du corps ou de l’évangélisation - comme Xavier Lacroix, Yves Semen, Frère Samuel Rouvillois (qui préface l’ouvrage), les père Mario Saint-Pierre et Daniel Ange - nous ont encouragés à conduire ce travail de relecture de ces catéchèses sous l’angle de l’évangélisation, curieusement très peu traité à ce jour, alors que ces textes datent déjà de 30 ans et que l’heure est à une Nouvelle Evangélisation de l’amour.

Maud LP : Il est vrai que la forme, le nombre et le contenu des catéchèses de Jean-Paul II ne les rendent pas faciles d’accès ; le fil conducteur de sa pensée, ses idées-force sont parfois difficiles à saisir. Un travail de mise en perspective de ces catéchèses sous l’angle missionnaire nous semblait donc important pour bien clarifier les fondements de la Nouvelle Evangélisation du mariage aujourd’hui. De cette relecture, se dégage en effet l’enjeu évangélisateur de ce que nous dénommons le « kérygme conjugal », confession de foi et prédication de l’œuvre de Salut du Christ dans le mariage. Illustrée et authentifiée par des témoignages de vie, cette prédication du kérygme appliqué au mariage touche un large public, bien au-delà des cercles des pratiquants. Il porte de nombreux fruits missionnaires qui conduisent à envisager différemment un certain nombre de priorités et de pratiques pastorales, ce que nous tentons au moins d’esquisser au plan des principes dans un certain nombre de domaines.


  • L’Eglise est-elle mobilisée par ce nouvel élan évangélisateur du mariage ?

Alex LP  : Sur le terrain, de nombreuses initiatives dans des diocèses, des mouvements ou communautés témoignent d’un vrai élan et renouveau missionnaire dans ce sens. Pour Benoit XVI, ce renouveau est urgent, car « nous devons reconnaître des déficiences dans la catéchèse des décennies précédentes, qui a souvent échoué à manifester le riche héritage » du mariage chrétien. Face à ce constat, nous avons tous à nous remettre en cause dans l’Eglise, voire comment nous pouvons répondre à ce nouveau défi. Pressés par l’urgence de la situation, il faut être lucide : on n’éteint pas un incendie à la petite cuillère ! Revenons donc à la puissance pénétrante de la prédication kérygmatique des premiers temps apostoliques, comme l’Eglise y a été invitée avec insistance par le dernier Synode. A grande cause, grands moyens, car tant de couples, tant de jeunes attendent aujourd’hui cette parole de vérité, d’espérance et de consolation. Rappelons-nous la question que Dieu adresse à chacun : « Qu’as-tu fait de ton frère ? » Cela vaut pour les couples présents et à venir …

Maud LP : « Evangéliser le Mariage » s’adresse donc à des pasteurs, à des conseillers conjugaux, à des laïcs impliqués dans la pastorale familiale, à des animateurs de mouvements de couples, de familles et à ceux qui sont engagés dans la défense et la promotion du mariage par exemple. Plus largement, nous savons que nombreux sont les hommes et les femmes qui, à titre personnel, ont aussi soif d’approfondir avec sérieux les grâces immenses du sacrement qui les unit : nous espérons qu’ils auront, comme nous, grande joie à découvrir ou à approfondir les richesses inimaginables, souvent bouleversantes et le plus souvent insoupçonnées du mariage chrétien, notamment en matière de sexualité et de lien conjugal.

Alex LP : Pour vivre de ce trésor, un chemin de découverte et de compréhension du mystère du mariage est nécessaire, chemin éclairé par l’expérience personnelle et conjugale du Salut du Christ. Lorsque Dieu agit en nous, il guérit, il libère, il pardonne, pour que nous puissions goûter ce trésor incomparable. Cette magnifique vocation fut comme redécouverte - si l’on peut dire - dans toute sa beauté et sa plénitude, par Jean-Paul II après des siècles où elle fut comme voilée, peut-être oubliée, parfois dénaturée. Pourtant, cet appel du mariage correspond à l’aspiration « quasi-génétique » de tous les époux, chrétiens ou non ! En terme d’évangélisation, l’enjeu missionnaire est donc considérable comme nous tentons de l’expliquer en dernière partie du livre. Il y a vraiment matière à dissiper en partie le profond quiproquo qui s’est instillé entre nos sociétés modernes et l’Eglise en matière de mariage et de sexualité par exemple. Les conséquences de ce kérygme conjugal sont d’une portée difficilement mesurable : nous touchons la réalité palpable de cette « bombe » théologique et pastorale dont parlait l’ami et biographe de Jean-Paul II, Georges Weigel, lorsqu’il évoquait le contenu exceptionnel de ces catéchèses sur le mariage.

  • Que vous reste-t-il à exprimer alors dans « Jésus sauve ton Couple ! » ?

Alex LP : Si le 1er livre est un ouvrage sur le sens, les enjeux et les fondements de l’évangélisation du mariage, « Jésus sauve ton Couple  » est un ouvrage d’évangélisation proprement dite. Il s’agit pour nous de témoigner et de proposer de manière simple et accessible au plus grand nombre cette immense Bonne Nouvelle du Salut pour les couples d’aujourd’hui, qu’ils soient mariés ou non d’ailleurs. Nous avons repris ou développé ce que nous présentons souvent lors de veillées, de week-ends, de sessions, de préparations au mariage ou lors de diverses rencontres de couples croyants ou incroyants.

Maud LP : Nous nous sommes également appuyés sur notre expérience lors des émissions-radio « L’Evangile pour le Couple », ainsi que sur le travail réalisé pour le compte des parcours Alpha-Couples. Nous sommes d’ailleurs particulièrement reconnaissants à nos amis Marc et Florence de Leyritz, fondateurs et responsables des cours Alpha en France, invités par le pape au Synode sur la Nouvelle Evangélisation, d’avoir accepté de préfacer ce livre à partir de leur propre témoignage de rencontre du Christ en couple. Poignant et très éclairant.

Alex LP : Avec « Jésus sauve ton Couple », nous souhaitons nous adresser à tous les couples : à ceux qui vont bien et veulent aller encore mieux, à ceux qui ne vont pas bien et veulent s’en sortir, à ceux qui croient … ne croient pas encore ! Bref, à tous les couples qui veulent goûter un amour qui brûle, comble et dure toute la vie, car avec le Christ, notre amour guérit, se renouvelle, s’enrichit et se renforce pour que le meilleur soit toujours à venir : l’Eros peut ainsi conduire à « la béatitude vers laquelle tend tout notre être » disait Benoit XVI. Difficile d’être plus clair et enthousiasmant !

Maud LP : Concrètement, nous essayons d’accompagner le lecteur - le couple-lecteur espérons-le ! - sur un chemin de relecture de sa vie, de ses aspirations, de ses blessures, de ses espérances et de ses souffrances, à la suite du Christ, à la lumière de sa Parole et de la Révélation. Nous essayons autant que possible de ne pas (trop) parler le langage de la « tribu catho », de parler foi et spiritualité avant de parler de religion, de parler de vie, de soif intérieure, de sexualité, d’amour qui nous animent tous et non d’abord de morale, tout en étant clairs et sans tourner autour du pot.

Alex LP  : Chacun est en effet libre de penser ce qu’il veut, de croire à qui il veut, mais nous désirons juste partager un trésor incroyable, un trésor que chaque couple attend sans doute depuis toujours : celui de vivre du Christ, celui de guérir par le Christ, celui de grandir et d’aimer avec le Christ. Nous en sommes convaincus : un couple qui l’accueille, aura sa vie transformée, guérie, dilatée, transportée comme jamais. Ses enfants leur en seront immensément reconnaissants. Pour le reste, c’est ’open bar’ : chacun est libre, chacun vit sa vie, chacun fait ses choix .

Maud LP : Comme les deux disciples d’Emmaüs échangeant entre eux le cœur lourd et plein de questions, chaque couple est appelé à rencontrer le Christ sur son chemin de vie, à échanger avec lui ce qu’il porte, ce qui l’habite, ce à quoi il aspire ; comme pour eux, cette rencontre du Christ est la source unique d’une grande joie, de beaucoup de lumière. Nous espérons que certains couples pourront au fil de ces pages rencontrer le Christ ou mieux l’accueillir au plus grand bénéfice de leur vie et de leur joie conjugale. C’est en tout cas notre prière car, au final, seul l’Esprit-Saint conduit à ce face-à-face unique et bouleversant. Alors, l’intensité d’amour et de joie qui habite le cœur, le corps et l’âme des fiancés du Cantiques des Cantiques, loin d’être éphémère, est pour les époux le plus beau et le plus durable des cadeaux de mariage : comme dit Benoit XVI, pas à pas, au fil de toute une vie, Dieu les conduit « sur un chemin de montée, vers la béatitude vers laquelle tend tout notre être ».